Site officiel de Thibault de La Tocnaye
Contactez-moi : contact@latocnaye.fr
Video, Vidéos 02 juin 2016 Mots-clés :, , ,
vignette-www-3-questions-10

3 questions à Thibaut de la Tocnaye, expert économique :
– Premier verrou : le blocage syndical
– Deuxième verrou : le blocage de Bruxelles
– Troisième verrou : le blocage de la finance et du système bancaire

tocnaye refondation

En matière de représentativité syndicale et professionnelle, le Projet présidentiel de Marine Le Pen est le seul à éviter deux écueils, apanages respectifs des Projets de Nicolas Sarkozy et François Hollande.

D’une part le Président sortant affiche un mépris très « ultra-libéral » pour LES syndicats en général, d’autre part le candidat socialiste défend mordicus le monopole syndical exercé, de fait, par trois ou quatre centrales syndicales créant ainsi les conditions d’un véritable « apartheid syndical », unique en Europe.

Conséquence de cette situation, la France offre le triste spectacle d’être le pays d’Europe au taux de syndicalisation le plus faible… ! Et ceci est extrêmement grave car cette sous-représentativité professionnelle est justement une des causes fondamentales de l’abandon du monde du travail face à toutes les menaces qui pèsent sur lui : délocalisations et dumping social, capitalisme financier et désindustrialisation , étatisme administratif et fiscalisme…

Le Projet de Marine Le Pen vise donc à réformer d’urgence la représentativité professionnelle en libérant le monde du travail et en permettant l’émergence de nouveaux syndicats et le développement des centrales actuelles pénalisées par le « 7e critère » de représentativité de la loi de Juin 2008. En particulier les seuils de 8 et 10 % (selon les cas), exigés pour avoir des élus aux élections professionnelles, seront revus nettement à la baisse.

Il est temps qu’un véritable dialogue social, fondé sur une représentation forte et juste des salariés, cadres et dirigeants de notre pays, s’instaure de façon à peser de façon déterminante dans la réindustrialisation de la France.