Site officiel de Thibault de La Tocnaye
Contactez-moi : contact@latocnaye.fr
taxe d'habitation

Cette décision a été prise sous le coup de la fébrilité, à l’approche des élections régionales que les sondages prédisent catastrophiques pour le PS. Le secrétaire d’Etat au budget, Christian Eckert, vient ainsi de promettre dans le Journal du Dimanche que les retraités qui ont payé des impôts locaux cette année alors qu’ils en étaient jusque-là exonérés, seront «remboursés sans démarche particulière ».

En effet, 250 000 ménages modestes se retrouveront assujettis à la taxe d’Habitation de façon non prévue ! Quel amateurisme… quelle incompétence d’un Gouvernement de minus qui ne sait même pas faire « tourner les ordinateurs » des dizaines de milliers de techniciens et fonctionnaires de Bercy pour modéliser et anticiper les effets des réformes en cours !!

Sur le fond, ce gouvernement a beau prétendre rendre (très peu) d’une main ce qu’il a (beaucoup) volé de l’autre, notamment aux retraités les plus modestes qui sont autant de déçus de la gauche, les faits sont têtus. A la vérité depuis 2012, le fiscalisme confiscatoire et le déclin économique de notre pays se poursuivent à grande vitesse.

Le truquage permanent des chiffres, la manipulation des statistiques ne parviennent pas à masquer l’évidence que les Français appréhendent dans leur vie quotidienne. Le hollandisme à la sauce Ayrault, Valls, Macron ou Sapin ont encore aggravé les maux du quinquennat Sarkozy : baisse drastique de la compétitivité, fuite des capitaux, des cerveaux, des talents à l’étranger, effondrement de l’investissement, envolée du chômage.

Une tiers-mondisation de la France qui se poursuit par l’annihilation méthodique des pôles d’excellence dans l’innovation, la recherche, la production, et bien sûr l’éducation, au nom d’un égalitarisme délirant, démagogique, que la gauche confond avec la justice sociale…

C’est au nom de la même mauvaise philosophie que nous avons subi depuis trois ans et demi une hausse de 70 milliards d’euros des prélèvements, concentrée sur les forces vives de notre pays ! Avec en plus le report sur les épaules des classes moyennes de l’exonération de l’impôt sur le revenu pour 40 % des ménages, la confiscation des prestations sociales et notamment des allocations familiales pour de nombreux ménages français au profit des nouveaux arrivants la plupart du temps inactifs…Comment ne pas comprendre que la folle politique d’accueil des nouveaux « migrants » fragilise encore plus à terme les plus modestes ?

Bref, l’amateurisme – pour ne pas dire l’incompétence-crasse – couplé au sectarisme sans faille des dirigeants actuels de notre pays mène celui-ci inexorablement vers le déclin social et économique ;

A quand le grand retour de la France de la Prospérité ? Avec Marine Le Pen bien sûr … lorsque l’Economique libéré et le Social remis à l’endroit auront enfin été réconciliés !

Thibaut de La Tocnaye