Site officiel de Thibault de La Tocnaye
Contactez-moi : contact@latocnaye.fr
Thibaut de La Tocnaye est né en 1958 au sein d’une famille aux sympathies nationales fortement ancrées. Ses parents lui ont transmis une solide éducation chrétienne mais aussi le goût de l’engagement, si ce n’est de l’aventure, qui l’ont conduit, parallèlement à une vie de créateur et de dirigeant d’entreprises industrielles bien remplie, à œuvrer concrètement pour défendre les peuples en lutte pour leur liberté et leur dignité.

Vie professionnelle


Ingénieur Centralien (École centrale de Lyon) et diplômé d’HEC, c’est dans l'industrie nucléaire que Thibaut de La Tocnaye débute sa carrière professionnelle, d’abord responsable des essais à Marcoule, puis chef de projet, sur des chantiers à La Hague et Cadarache.

En 1993, il quitte ce secteur et devient directeur technique d'Otim, (tuyauterie et de chaudronnerie industrielles) puis est nommé deux ans plus tard directeur général de Apageo Segelm (fabrication de matériel pour la géotechnique) dont il prend la présidence en 1996

Les années 2000 le verront à la tête d’une entreprise de fabrication de matériel d’hospitalisation à domicile, puis à l’initiative du lancement d’une start-up dans le domaine des cristaux liquides.

En juin 2008, il se lance dans ce qui sera un des plus beau succès de sa vie professionnelle en devenant un des créateurs de Eyes3Shut, une start-up installée à Brest spécialisée dans la fabrication de lunettes stéréoscopiques (vision en 3D). Il en a abandonnée récemment la présidence pour s’investir plus avant dans le champ politique.

L’engagement…



Le combat politique, l’engagement pour des idées et des valeurs, sont indissociables de la vie de Thibaut de La Tocnaye.

C’est au début des années 1980 qu’il rejoint les comités Chrétienté-Solidarité (il en est aujourd’hui le vice-président) créés par Bernard Antony, qui s’efforcent d’apporter une aide effective aux résistances anti-communistes et aux chrétiens persécutés de par le monde.

Lors de son service national au titre de la coopération, il est nommé en 1982 professeur de mathématiques au Grand Lycée franco-libanais de Beyrouth. Désireux de s’engager aux côtés des chrétiens libanais, recruté par l'un de ses collègues enseignants, il rejoint alors les rangs des Forces libanaises (FL).

Il y sera officier d’artillerie pendant 10 mois, puis intégrera les commandos de l’artillerie libanaise durant 9 mois, avant de repartir pour la France en 1984, non sans être décoré avant son départ de la Médaille de la « Guerre de la Montagne » des Forces Libanaises.

Les années qui suivront le verront, toujours au sein de Chrétienté-Solidarité, poursuivre le combat en faveur des forces chrétiennes et anticommunistes. Il participera ainsi à plusieurs opérations militaires sur le terrain au Nicaragua avec les Contras face au gouvernement sandiniste. Il prendra part également à des actions de soutien logistique aux populations et aux combattants au Salvador, en Birmanie, en Croatie…

Autant d’expériences qui ont contribué à enraciner ses convictions et à étayer sa vision du monde, notamment par le biais de ses rencontres avec des combattants, célèbres ou anonymes, aux personnalités hors du commun. Citons notamment Béchir Gemayel, commandant en chef des forces libanaises puis président de la République libanaise, Samir Geagea, figure de la résistance des chrétiens libanais ; le général Ante Roso, ancien de la légion étrangère devenu général en chef des forces croates dans la Krajina ; Alfredo Cristiani et Roberto d’Aubuisson, les vainqueurs de la guerre civile salvadorienne…

Ce combat, Thibaut de La Tonaye le poursuit bien évidemment aujourd’hui au sein même de Chrétienté solidarité, notamment pour la défense des racines chrétiennes de la France, ou encore des Chrétiens d’orient victimes de la barbarie islamiste.


… et son prolongement



A côté de ce combat métapolitique, Thibaut de la Tocnaye s’est aussi investi sur le terrain électoral, politique en rejoignant en 1988 le Front National.

Conseiller Municipal d’Avignon pendant 12 ans, puis Conseiller municipal de Cavaillon, réélu en 2010 pour un quatrième mandat Conseiller Régional de Provence Alpes Côte d’Azur, candidat à de nombreuses élections, il est aussi un des animateurs et concepteurs de tout premier plan de la réflexion et du programme économique de l’opposition nationale.

Membre du Bureau Politique, du Comité Central, il est aussi à la tête de la commission Emploi et Développement économique et de la commission Formation professionnelle du FN, Délégué National à la Formation des Elus.

En charge pendant plus de dix ans des Etudes et Argumentaires du FN et de la coordination de toutes les commissions thématiques, Marine Le Pen lui a renouvelé sa confiance en prenant la présidence du FN. Il s’est vu ainsi confier la responsabilité du chiffrage de son programme présidentiel de 2012.

Ces dernières années, Thibaut de La Tocnaye a été également à l’origine de la tenue de colloques précurseurs qui ont accompagné la progression du FN. En l’espèce la volonté d’élaborer des réponses concrètes, adaptées, aux grands enjeux économiques et civilisationnels auxquels sont confrontés la France et les Français (Corruption, Délocalisations, Réchauffement climatique, Islam et République…).

Animateur depuis six ans d’une émission sur Radio Courtoisie - son Libre Journal -, Thibaut de La Tocnaye a également rédigé plusieurs ouvrages traitant de sujets d’actualité politique et économique, dont La Décomposition de la Ve République (1995), Les Peuples Rebelles (2003), Délocalisations, ce n'est pas une fatalité (2005). Est annoncé prochainement la parution d’un nouveau livre, Les dix verrous à faire sauter pour gouverner et redresser la France.