Site officiel de Thibault de La Tocnaye
Contactez-moi : contact@latocnaye.fr

Fiscalisme confiscatoire : libérons la France et les Français !

fiscalité
Posté par: Catégorie : Editos 24 mai 2016 Commentaires: 0 Mots-clés :, , , , , , , , ,

Avec un taux de prélèvements obligatoires prévu de 45,7 % en 2016, la France est la lanterne rouge de l’Europe…

Fiscalisme confiscatoire : libérons la France et les Français !

Oubliés la dette française en augmentation constante (2117 milliards d’euros), le nombre véritable de chômeurs, les 63 000 entreprises qui ont déposé le bilan l’année dernière…” ça va mieux ! ” claironne François Hollande qui a promis non seulement une baisse du chômage mais aussi celle de la pression fiscale. Qui peut le croire ? Fin avril une étude réalisée par la commission des finances de l’Assemblée indiquait que les Français devront s’acquitter en 2017 de 1009,6 milliards d’euros (pour 975,3 milliards d’euros, en 2015) de prélèvements obligatoires: impôts directs et indirects, taxes et autres cotisations.

Il reste cependant un trou de 70 milliards d’euros (correspondant – ô hasard – au coût annuel de l’Immigration selon la plupart des études) pour boucler le Budget de l’Etat, c.a.d. pour couvrir “nos” dépenses publiques, parmi les plus élevées au monde.

Les Français ne sont pas sots. Ils savent que le consentement à l’impôt est une des bases de la citoyenneté, que les prélèvements sont indispensables pour financer la construction d’infrastructures, le maintien de l’ordre, la justice, la défense nationale, la solidarité nationale. Mais les dizaines de taxes et impôts dont s’acquittent nos compatriotes (il y a plusieurs centaines de catégories de prélèvements obligatoires!) le sont aussi hélas au profit de politiques faussement « sociales », condamnables et budgétivores, telles que la fameuse Economie Sociale et Solidaire aujourd’hui subventionnée et téléguidée par l’Union Européenne via le Fonds Social Européen. Ce sont ces dispositifs qui subventionnent les Migrants. Le ras-le-bol du contribuable est donc totalement légitime ! A commencer chez les 50% de citoyens qui payent l’impôt sur le revenu, dans cette France qui se lève tôt, qui voit à quel point le travail est taxé dans notre pays, qui constate que les impôts des ménages augmentent plus vite que leurs revenus.

Il faut prendre toute la mesure de la montée en puissance de cet insupportable fiscalisme confiscatoire. Le montant des prélèvements obligatoires s’élevait à 820 milliards d’euros au début du quinquennat Sarkozy, à 845 milliards d’euros en 2008, à 873 milliards d’euros en 2009, correspondant à 43 % du PIB

En 2012, notre pays était encore derrière le Danemark, la Finlande, à peu près au niveau de la Belgique, pour le poids des prélèvements obligatoires. La France caracole aujourd’hui en tête avec un Taux de Prélèvements obligatoires qui, selon la Commission européenne, atteindra 45,7 % du PIB cette année, record absolu d’Europe. Ce taux s’établit en moyenne à un peu moins de 40% dans l’UE et la Zone euro.

Il y a plus d’un demi-siècle, l’historien Pierre Gaxotte analysait les causes de la chute de l’empire romain: il manque d’enfants, il s’ankylose sous le poids d’une bureaucratie totalitaire qui le ruine, il meurt de la fiscalité, de l’étatisme, de la mauvaise monnaie, de la paralysie économique, de l’égoïsme des uns, de l’indifférence des autres”… D’une époque à l’autre les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets !

Marine Le Pen, qui fera connaître son Projet présidentiel économique et politique début 2017, auquel j’apporterai tout mon soutien et mon engagement personnel, ne manquera pas de présenter aux Français les diagnostics, les analyses et les solutions d’urgence pour briser le cercle vicieux qui entraîne la France à grande vitesse vers le déclin.

Sujets liés